in

Taliesin Jaffe : acteur et rôliste

Une photo de Taliesin Jaffe

Taliesin Jaffe est un visage régulier de la table de Critical Role. S’il est aussi un acteur de voix off, il a aussi d’autres casquettes.

Les membres de Critical Role n’ont pas tous la même expérience du JDR. Certains d’entre eux sont des vétérans du hobby et l’un d’eux est Jaffe. Il s’est fait une place dans le cœur des fans en jouant Percy.

D’enfant acteur au doublage

Taliesin Axelrod Armstrong Jaffe est né en 1977 à Los Angeles, en Californie. Il a commencé sa carrière très tôt en tant qu’acteur à l’âge de 9 ans. Depuis lors, il a travaillé dans de nombreux domaines de l’industrie, notamment la télévision, le cinéma, les jeux vidéo et les jeux de rôle.

Il faut dire que Jaffe a grandi dans une famille d’artistes. Ses parents, le couple d’acteurs, Nina Axelrod et David Jaffe, ont travaillé sur le désormais culte Motel Hell, entre autres. Il a donc aussi des grands-parents et des oncles dans le métier.

La voie de l’acteur n’a pourtant pas plu au petit Jaffe. Il arrête donc sa carrière d’acteurs pour revenir en tant que doubleur pour des animes dans les années 2000. Il est aussi scénariste dans le monde du doublage des animés avec Hellsing ou Hellsing Ultimate. Pour lui, le doublage et les jeux de rôle sont libérateurs puisqu’on peut y jouer tous les personnages imaginables.

Taliesin Jaffe et Critical Role

Jaffe a baigné dans le monde des JDR depuis qu’il avait 13 ans. Ses premières parties étaient sur le système Generic Universal RolePlaying System (GURPS), mais il a aussi joué à d’autres systèmes comme World of Darkness. Taliesin Jaffe est l’un des plus expérimentés des membres de Critical Role en matière de jeu de rôle.

Taliesin Jaffe et Matthew Mercer se connaissent et sont amis depuis le début des années 2000. Il jouait régulièrement dans les campagnes de JDR de Mercer. Il était déjà présent en tant que joueur dans la campagne Pathfinder qui allait plus tard devenir la première saison de Critical Role.

Les personnages joués par Taliesin Jaffe

Parmi les Vox Machina, Jaffe jouait le personnage de Percy de Rolo, un humain gunslinger. La classe existait pour Pathfinder mais pas Donjons & Dragons alors les deux amis ont homebrew spécialement pour Percy. Il reprend bien sûr son rôle pour l’adaptation animée The Legend of Vox Machina.

Après la campagne Vox Machina, il a joué d’abord joué Mollymauk Tealeaf des Mighty Nein, un tieffelin bloodhunter. Il s’agit encore d’une classe homebrew par Mercer. Mollymauk était très extravagant et hédoniste de nature.

Au cours de l’aventure, il passera à un autre personnage, Caduceus Clay. Ce nouveau personnage et un firbolg clerc, domaine de la tombe. En contraste de son prédécesseur, il est très franc, asexuel et aromantique, quoique tout aussi jovial.

Pour la nouvelle campagne, Bells Hells, Taliesin Jaffe joue une nouvelle classe homebrew. Il est Ashton Greymoore, un Genasi de la terre, un barbare qui suit la voie du chaos primordial. Ash, comme il est parfois surnommé, est un punk qui semble mélanger la dureté de Molly avec l’aspect protecteur de Caduceus.

Jaffe en dehors des campagnes

En plus d’avoir été joueur, Jaffe est également apparu en tant que meneur de jeu à trois reprises. Il a été le meneur pour les deux parties de Critical Role One-shot : Thursday by Night où le cast jouait des versions vampires d’eux même. C’est aussi lui qui a été le meneur de jeu pour Call of Cthulhu : Shadow of the Crystal Palace.

Ces sessions de Thursday by Night n’ont pas été sa seule participation à une partie de Vampire The Mascarade. En effet, Jaffe a également joué, en caméo, dans une série de Geek & Sundry sur le sujet. Dans l’actual play Vampire: The Masquerade – LA By Night, il était Carver, le « vampire daddy » de l’un des personnages joueurs, Annabelle.

La narration, une passion pour Taliesin Jaffe

Le jeu de rôle est plus qu’un passe-temps pour Taliesin Jaffe, c’est un moyen pour lui de s’exprimer. Ainsi, les parties de JDR sont les occasions qu’il a d’écrire les histoires qu’il veut. Ce n’est pas un hasard si Percy est un personnage sorti du fond d’un tiroir, d’une histoire abandonnée.

Ses personnages ne se limitent pas à des mécaniques sur une feuille, ils sont un moyen d’explorer des questions qu’il se pose lui-même. Il est très investi dans leur création et aurait passé près d’un an et demi sur Molly. Ce dernier devait être son personnage de secours si Percy venait à mourir. 

Dans une interview, il recommande d’ailleurs dans la création des personnages joueurs de ne pas viser le personnage parfait. Pour lui, les meilleurs PJ, surtout dans les parties de jeux de rôle et pour les meilleures histoires, ce sont les losers. Le plus drôle dans DnD, c’est quand les choses prennent un tournant pour le pire : « c’est un sentiment intense, mais pas désagréable ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *